Qui peut bénéficier d’une baisse de l’impôt sur les revenus en 2022 ?

bénéficier baisse revenus

Pour compenser l’inflation de l’année 2021, l’État utilise la revalorisation des barèmes de l’impôt sur le revenu et l’attribution de crédits et réductions d’impôt. Une baisse des impôts 2022 sur les revenus 2021 est ainsi attendue par de nombreux particuliers.

La revalorisation des barèmes

Le calcul de l’impôt 2022 sur les revenus perçus en 2021 repose sur l’application du barème progressif par tranches d’imposition. Afin de réduire l’impôt, certains barèmes et plafonds sont révisés.

Les tranches d’imposition du barème progressif

Les tranches du barème progressif de l’impôt sur le revenu sont revalorisées chaque année dans le but d’atténuer les effets de l’inflation en jouant sur le niveau d’imposition des contribuables. Cette revalorisation prend en compte l’évolution annuelle des prix à la consommation hors tabac. En 2022, les tranches du barème d’imposition affichent ainsi une hausse de 1,4 %, comme suit :

  • première tranche d’imposition à 0 % correspondant à la fraction de revenus inférieure ou égale à 10 225 € ;
  • deuxième tranche d’imposition à 11% correspondant à la fraction de revenus comprise entre 10 226 € et 26 070 € ;
  • troisième tranche d’imposition à 30% correspondant à la fraction de revenus comprise entre 26 071 € et 74 545 € ;
  • quatrième tranche d’imposition à 41% correspondant à la fraction de revenus comprise entre 74 546 € et 160 336 € ;
  • cinquième tranche d’imposition à 45% correspondant à la fraction de revenus supérieure à 160 336 €.

En raison de l’augmentation du plafond de la première tranche (10 225 € en 2022 contre 10 084 € en 2021), davantage de foyers fiscaux bénéficieront donc d’une exonération d’impôt. De même, les contribuables imposables seront plus nombreux à se situer dans les premières tranches d’imposition, ce qui implique, pour un niveau de revenus équivalant à celui de l’année précédente, une baisse d’impôt.

La décote

Le mécanisme de la décote est employé afin d’ajuster le montant de l’impôt brut issu de l’application du barème progressif en cas de revenus modestes. Pour l’année 2022, les plafonds de cette décote sont, eux aussi, revalorisés de 1,4 %. Peuvent ainsi en bénéficier les contribuables dont l’impôt brut sur les revenus 2021 est inférieur à 1 746 € (contre 1 722 € l’année précédente) lorsqu’ils sont célibataires ou à 2 888 € (contre 2 849 € l’année précédente) lorsqu’ils sont en couple soumis à une imposition commune.

Le barème de l’indemnité kilométrique

Pour faire face à la hausse des prix du carburant de la fin de l’année 2021, le barème kilométrique connaît une revalorisation exceptionnelle de 10 %, applicable dès la déclaration d’impôt 2022 sur les revenus 2021. Ce barème d’indemnités kilométriques est généralement intéressant pour les salariés qui utilisent leur véhicule personnel dans le cadre de leurs déplacements professionnels. L’option pour la déduction des frais professionnels pour leur montant réel remplace alors la déduction forfaitaire de 10%.

Les principaux crédits et réductions d’impôt

Les crédits et les réductions d’impôt donnent lieu à des économies d’impôt. De nouvelles mesures sont instaurées à l’occasion de la déclaration d’impôts 2022, d’autres sont reconduites pour diminuer le montant des revenus imposables perçus en 2021.

Installation d’un système de charge de voiture électrique

Depuis le 1er janvier 2021, les contribuables propriétaires ou locataires qui équipent leur résidence principale ou secondaire d’un système de charge pour véhicule électrique bénéficient d’un crédit d’impôt à hauteur de à 75 % des dépenses engagées, dans la limite de 300 €.

Souscription d’un premier abonnement à un titre de presse d’information

Un crédit d’impôt est attribué aux contribuables qui s’abonnent pour la première fois à un journal d’information générale et politique, en version papier ou numérique, pour une durée d’un an au moins. Le crédit d’impôt, imputable sur les revenus 2021, atteint 30 % du prix de l’abonnement, sans plafonnement, si la souscription est intervenue entre le 9 mai et le 31 décembre 2021.

Services à la personne

Toléré par l’administration fiscale puis contesté par le Conseil d’État en 2020, le crédit d’impôt accordé en faveur des services à la personne rendus en dehors du domicile est rétabli par la loi de finances 2022. Cependant, pour être éligibles au crédit d’impôt sur les revenus 2021, ces prestations doivent entrer dans une offre plus globale de services effectués au domicile du contribuable.

Autres mesures

Il est également à noter, pour l’imposition 2022 sur les revenus 2021, la reconduction  :

  • de la réduction d’impôt de 75 % pour les dons versés au profit d’associations d’aide aux personnes démunies, avec un plafond majoré à 1 000 € ;
  • de la réduction d’impôt pour souscription au capital de petites et moyennes entreprises (PME) majorée à 25 % pour les versements effectués jusqu’au 31 décembre 2021 ;

du dispositif MaPrimRénov’ en faveur des travaux et dépenses de rénovation énergétique des logements.

Image : Sasun Bughdaryan on Unsplash



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *